Pas de Frais de Dossier

Une profession nouvelle en expansion !

SERVICES ALLOANIMAUX, SOCIÉTÉ MULTISERVICES POUR LES ANIMAUX DE COMPAGNIE
Une profession nouvelle en expansion !

Avant de devenir chefs d’entreprise, Jean Rigalle était chef d’atelier carrosserie et mécanique et Philippe Vandomme, agent de surveillance. Les deux hommes, qui se connaissent depuis plus de trois décennies, partagent une passion commune pour les animaux et, presque naturellement, ils ont imaginé lancer une initiative offrant des services aux bêtes de compagnie et à leurs maîtres. « L’idée est venue simplement. Mon chien a été renversé par un automobiliste. Je n’avais pas de véhicule et j’ai cherché un moyen de l’amener chez le vétérinaire mais en vain. Aucune structure n ‘existait… Il y avait un créneau à prendre. Nous voulions mettre en place une entité semblable à celles qui existent pour les personnes », se souvient Jean Rigalle.

gazette

 Jean Rigalli et Philippe Vandomme ont créé voilà deux ans une société multiservices destinée aux animaux de compagnie. Ce coup d’essai s’est avéré un coup de maître car aujourd’hui, Alloanimaux tourne à plein régime.

Le boom estival. L’activité phare reste le placement des chiens dans des familles d’accueil lorsque les propriétaires doivent s’absenter et ne peuvent emmener leur compagnon à quatre pattes. « Durant la période estivale, nous enregistrons une augmentation de la demande avec les départs en vacances. Il se présente aussi de nombreux autres cas de figure ; par exemple, quand une personne seule est hospitalisée. Nous prenons alors en charge l’animal Les périodes de garde peuvent aller de quelques heures à plusieurs mois. Nous avons constitué un réseau de plus de 100 familles d’accueil sur tout le Bruaysis. Nous recrutons via les petites annonces sur le web, dans les journaux ou chez les commerçants’ », souligne JeanRigalle.

Pour devenir famille d’accueil, il faut répondre à divers critères, la condition sine qua non étant évidemment d’aimer les bêtes. Il faut aussi vivre dans une demeure disposant d’un jardin ou d’une cour fermée. Par contre, il n’existe pas de restriction d’âge et cela s’explique aisément. « Un jeune labrador sera confié à des gens plutôt actifs et dynamiques. Et à l’opposé, un vieux chien qui aime le calme et se reposer sera plus à l’aise chez des personnes âgées. Chacun possède sa spécificité, ceux qui gardent des rongeurs ne prennent pas de chien ou de chat en charge… Il faut impérativement une mise en adéquation des profils. Dans tous les cas, le contact est permanent avec nos familles et lorsqu’elles hébergent un pensionnaire, nous les visitons toutes les 48 heures minimum. Ensuite, vers octobre, nous nous rencontrons afin de cerner ce qui a marché ou moins bien marché. L’objectif reste de toujours progresser. »

Nouveaux animaux de compagnie aussi. Une autre solution consiste à maintenir l’animal à domicile, soit en lui rendant visite à plusieurs reprises durant la journée, soit en pratiquant ce qu’on appelle le home sitting. « Les gens peuvent nous demander de dormir chez eux et nous nous occupons de la maison. Cela constitue également un bon moyen de surveiller son domicile en cas d’absence prolongée », indique Philippe Vandomme.

Alloanimaux se veut aux petits soins pour ses clients à poils et à plumes. Ainsi, Philippe et Jean peuvent les emmener chez le vétérinaire ou chez le toiletteur. Ils ont aussi recruté une auxiliaire de santé animale (elle est également comportementaliste) qui s’occupe des petits bobos. Alloanimauxpossède également un agrément pour s’occuper des nouveaux animaux de compagnie. Serpents, oiseaux exotiques, iguanes… tendent à se répandre et, bien entendu, pour pouvoir s’occuper de ces espèces, les connaissances doivent être mises à jour. « Il faut aussi savoir poser les bonnes questions aux propriétaires. Il faut cerner les habitudes et mode de vie de chaque animal. » La prestation de services consiste aussi à aider les personnes à mobilité réduite. En effet, quelqu’un en convalescence et qui ne peut pas bouger ne peut plus sortir son chien, le nourrir, etc. Par conséquent, Alloanimaux peut intervenir pour remplir ces tâches à sa place. Cela évite le déchirement d’une séparation. Dans les mois qui viennent, Jean Rigalle et Philippe Van­dommecomptent développer de nouvelles prestations, comme le soulignent les intéressés. « Nous souhaiterions proposer un systèmes de garde individuel. Cela concerne par exemple les gens qui travaillent tôt le matin et qui rentrent tard le soir. Ils déposeraient le matin l’animal chez une personne se trouvant sur leur trajet. » Le succès de ces deux premières années d’activité contribue à donner des idées.

La Gazette Nord-Pas de Calais • www.gazettenpdc.fr • 30 août 2008

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>