Pas de Frais de Dossier

Chez Alloanimaux, un système de garde novateur

Familles d’accueil pour animaux

Partir en vacances avec son animal de compagnie peut parfois relever de lavé­ritable galère : l’hôtel ou le camping choisis n’acceptent pas les animaux, il faut payer une somme astrono­mique pour l’emmener en train ou en avion,,. Bref, la meilleure solution pour beaucoup de candidats au dépaysement, c’est le faire garder. Et là aussi, ce n’est cas toujours évident. À Bruay-la-Buissière, une so­ciété, créée en août 2006 par Jean Rigalle et PhilippeVandomme, propose unser­vice original de garde des animaux. Au lieu de parquer les animaux dans des boxes, ils sont placés en fa­milled’accueil. Une centaine de familles, triées sur le volet par les deux hommes, accueille en majorité des chiens, les chats sont plus indépen­dants et leurs maîtrespréfè­rent souvent les laisser à la maison. Car Jean et Philippe font aussi du maintien à do­micile. Mistigri ou Pollux gar­derontleurs habitudes et se­rontapprovisionnés tous les jours en nourriture, en eau et en câlins, si affinités. Dès qu’un futur client ap­pellepour une garde, Jean se rend chez lui afin de mieux connaître les habitu­des de l’animal. C’est après qu’il choisit la famille qui l’hé­bergera le temps desvacan­ces. « On ne peut pas faire garder un labrador de 40 ki­los par une famille de retrai­tés ou mettre un animal dans une famille avec des enfants alors qu’il n’a pas l’habitude », précise Jean.

190707En revanche, si le fameux Pollux a le droit de dormir sur le canapé ou de faire sa petite promenade à 16 h pré­cises, Jean et Philippe feront de leur mieux pour qu’il ne soit pas perturbé. Tout est une question d’or­ganisation. Jean et Philippe connaissent bien les familles d’accueil et savent, presque au premier coup d’œil, chez qui ils installeront ce Jack Russell ou ce Golden retrie-ver… Pour les propriétaires inquiets de nature, qu’ils se rassurent, ils pourront même avoir des nouvelles de leur petit protégé. Comme cette dame, en va­cances en Tunisie, que Jean a appelé régulièrement pour lui donner des nouvelles de son chien.
Presqu’un an après l’ouver­ture, les deux compères comptent déjà plus de 300 gardes. « Pour le mois de juillet, on est déjà à cinquante. Il faut dire que tous les chenils des environs sont complets », constate Jean. Question tarifs, il fau­dra compter 12 euros la jour­née de 24 heures, 8 euros la journée sans la nuit, nourri­turecomprise dans les deux cas.

Parmi les nombreux servi­ces qu’offrentAlloanimaux, dernièrement la société s’est adjoint l’aide d’une conseillère diplômée de l’ins­titut de formation en soins animaliers, Sabine, qui, en quelques visites, réglera les problèmes de comporte­ment de votre compagnon à quatre pattes.
N.V.

Avenir de l’Artois – Edition Bruay/Auchel – Edition 19 juillet 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>